Voyage insolite au Sri Lanka : les lieux mythiques à visiter

Baigné par l’océan Indien au sud de l’Inde, l’ancien Ceylan figure parmi les destinations pleines de surprises. En effet, un voyage au Sri Lanka c’est comme aller à la découverte d’un concentré de l’Asie. Des paysages variés constitués de forêt tropicale, de plaines arides de montagnes et des plages de sable… le Sri Lanka présente des décors à couper le souffle.

Des visites culturelles aux sites religieux hors du commun, en passant par les petits villages extraordinaires, cette perle de l’océan Indien offre tant de possibilités de découvertes. De plus, certains des endroits de l’île sont uniques en leur genre et constituent des passages obligatoires au cours des vacances dans cet État insulaire.

Mulkirigala Raja Maha Vihara, un temple millénaire

Ce temple est accessible depuis les villes de Dickwella ou bien de Tangalle, au sud du pays. Il n’est pas courant de se rendre dans des édifices religieux aussi impressionnants que le temple Mulkirigala. Ce dernier a effectivement été érigé sur un rocher perché à plus de 205 mètres de haut. C’est d’ailleurs ce qui fait de lui l’une des merveilles architecturales de l’île. En 1988, le temple a été désigné site archéologique par le gouvernement sri-lankais.

Le temple date du IIIe siècle. Or, ses ornementations ainsi que son aspect actuel sont de l’époque des rois de Kandy (du XVIIIe au XIXe siècle). Les explorateurs en quête d’endroits spectaculaires qui passent un séjour au Sri Lanka y trouveront leur bonheur. À vrai dire, il y a environ sept temples qui sont situés dans des grottes d’une falaise rocheuse. Les visiteurs seront aussi émerveillés de voir les fantastiques peintures murales qui représentent des pécheurs se régalant de fruits interdits et punis par une torture éternelle.

Escapade dans le site archéologique de Ritigala

Enfoui au beau milieu de la forêt, dans la région d’Habarana, le site archéologique de Ritigala abrite les ruines d’un ancien temple bouddhiste, fondé par des moines ermites au 1er siècle av. J.-C. La zone, dans laquelle les monastères et leurs annexes sont placés, est protégée depuis le début des années 40. Sur une superficie de 24 hectares à peu près, les voyageurs apprécieront l’ensemble monastique et troglodytique. Bâti à l’écart du monde, le site offre une atmosphère paisible et sauvage.

Le site permet de se balader dans une nature luxuriante ayant en ambiance de fond des chants d’oiseaux ainsi que des cris de singes. Il y est parfois possible d’apercevoir quelques éléphants sauvages. Puisqu’il n’y a pas beaucoup d’informations délivrées sur le site, il est préférable d’opter pour une visite guidée. Le site archéologique de Ritigala est ouvert tous les jours de 8 h à 17 h avec une entrée de 200 RS.

La forteresse de Sigiriya, à l’assaut du rocher du lion

Œuvre du roi Kassapa vers la fin du Ve siècle, il s’agit de l’un des sites archéologiques majeurs du Sri Lanka. Il se localise au centre du pays, à plus d’une centaine de kilomètres de la ville de Colombo. C’est un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Nichée au sommet d’un rocher, la citadelle offre une vue panoramique sur les paysages environnants. Elle domine cette région du haut de ses 200 mètres d’altitude. Sigiriya est d’ailleurs une étape incontournable de par son incroyable emplacement sur un rocher.

Cette forteresse compte parmi le triangle culturel du Sri Lanka (Anuradhapura, Polonnaruwa et Kandy). Pour visiter la forteresse, il est nécessaire de passer par les jardins royaux. Les explorateurs admireront ensuite les gigantesques griffes du lion qui gardent l’accès de la citadelle. Une série de galeries et d’escaliers permettent de pénétrer au site. Une fois arrivés au sommet, les visiteurs seront récompensés par une vue imprenable sur la jungle environnante.

Virée dans le quartier de Pettah au cours d’un circuit au Sri Lanka

Ce quartier de Colombo fait partie des régions multi-religieuses et multi-ethniques du pays. Les religions et les cultures cohabitent en harmonie dans le quartier. En explorant ce quartier pas comme les autres, les voyageurs observeront le Sri Lanka d’un œil différent. Cohue, petits commerces hétéroclites, tuk-tuk, marchés flottants, monuments religieux… même s’il peut parfois sembler accablant, Pettah donne un aperçu unique de la diversité culturelle de la ville.

De plus, il recèle de nombreux lieux à découvrir. On peut citer la maison municipale, le Dutch Period Museum, le marché flottant du lac Beira, le célèbre marché de Pettah, la tour d’horloge de Khan, la mosquée Jami Ul-Alfar, sans oublier les nombreux temples hindous. Une visite de ce quartier est également l’occasion rêvée pour se déguster avec les spécialités culinaires locales.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *